Noémie Coudray, 3 aspects du métier de Directrice Artistique

Une vision stratégique et globale de l'identité pour habiller la relation à l'utilisateur

3 aspects du métier de Directrice Artistique


Noémie Coudray est issue d’une formation pluridisciplinaire dans les Arts Graphiques alliant les domaines du digital, la presse et de l’illustration. Elle met en place des outils de communication à la fois didactiques et interactifs pour le print et le web.

Elle travaille pour des Éditeurs reconnus tels que Elle, Elle à table, ParisMatch et Gamma-Rapho. Elle expérimente aussi le monde du luxe pour Lancôme, Cody et Helena Rubinstein, l’événementiel et la TV (M6).

Enseignante à l’école d’arts plastiques de Rosny-sous-Bois, intervenante auprès du MMI Sorbonne et de l’École 42, elle transmet ses compétences sur les logiciels de PAO et du web.

Enfin, elle accompagne les entreprises dans la réflexion esthétique de leurs projets.

Noémie Coudray, directrice artistique, accompagne les entreprises dans la réflexion artistique, visuelle et cognitive autour d’un produit, d’un support de communication ou d’un message. Son paysage professionnel est large : elle évolue aussi bien dans des entreprises de haute couture que pour des startups développant des intelligences artificielles. Elle est au contact de toutes les parties prenantes d’un projet ou d’un département marketing et communication. Pour mieux comprendre son métier, voici 3 aspects du travail d’une directrice artistique :

La vision stratégique du design

La directrice artistique est au design ce que la directrice marketing est à la performance : une stratège et une meneuse. En collaboration avec les dirigeants d’une entreprise, elle s'imprègne des valeurs, des différences et des objectifs pour transmettre ces idées par la vue, le toucher, l’odorat, le goût et l’ouïe. Ses connaissances lui permettent d’allier création et psychologie, et d’apporter une réponse à la question suivante : comment amener nos futurs clients à penser quelque chose grâce à ce qu’ils voient ou expérimentent? De plus, la directrice artistique entretient une vision globale des visuels de la marque pour assurer l’homogénéité des supports de communication.


Du design à la science

Les couleurs, l’espace, la police de caractère, les animations, tous ces éléments façonnent la communication d’une entreprise. Grâce à son expertise, la directrice artistique est en mesure d’apporter la meilleure solution graphique en fonction des besoins de la prise de parole. Elle peut prouver que l’utilisation de certains éléments favorisent la compréhension d’un message et amène les lecteurs à une idée, une envie. Elle joue sur la complémentarité et les contrastes pour attirer les regards, faciliter l’expérience et simplifier la compréhension. La directrice artistique sait comment la majorité des cerveaux humains fonctionne et capte les informations.


La science de l’innovation

La directrice artistique est avant tout à la recherche d’une composition graphique ou d’une expérience unique qui démarque une entreprise de ses concurrents. Elle est à l’affût de toutes les nouveautés, sur les différentes plateformes de communication. Elle garde un attrait spécifique pour quelques domaines particuliers mais s’assure d’avoir une vision d’ensemble. Son innovation peut l’emmener dans la création d’une application mobile, d’une exposition en pleine rue, d’un événement ou d’un produit. Le travail de la directrice artistique se base sur l’expérience client et la création d’émotions via l’utilisation des sens.


Conclusion ?

La directrice artistique est une meneuse apportant de nouvelles idées au sein d’une entreprise. Elle gère l’aspect visuel d’une marque sur tous les supports de communication jusqu’au produit. Elle travaille avec les dirigeants des entreprises et encadre les graphistes afin que l’homogénéité des livrables soit respectée. Elle met ses connaissances en pratique pour proposer les bonnes associations des éléments graphiques pour transmettre une idée ou une émotion aux futurs clients.