Comment chercher son bon collaborateur web freelance  ? 1/3

Les bonnes questions avant de lancer sa recherche

pictos pictos pictos pictos pictos

Le freelance web est le plus petit maillon de production de la chaine de valeur de votre projet internet donc le plus difficile à identifier.

Il est plus authentique dans la relation avec son commanditaire qu’une entreprise qui a un commercial à temps complet.

Ici je parle de consultant web freelance, de chef de projet freelance, UX designer freelance, directeur artistique freelance, développeur freelance, consultant SEO freelance, rédacteur freelance, motion designer...

Avec 643 000 propositions qui vous sont proposées par Google, le territoire est vaste.

Ils sont très nombreux, mais ce sont les plus discrets, car pour la plupart ils ont une démarche commerciale limitée au strict minimum.

Ils peuvent passer par des plateformes digitales qui sont très présentent sur le web et vendent d’abord la plateforme avant la compétence réelle du profil freelance.

Elle s’effectue surtout sur des mots clés et des cases à cocher.

Pour éviter que la recherche devienne complexe, tout est étudié pour rendre l’expérience usagers « friendly ». Mais cette simplification se fait au détriment de tout un ensemble de paramètres factuels, cognitifs (perception, attention, mémoire, motricité, langage, raisonnement), émotionnels…


Je vous invite d'abord à définir le projet que vous allez lui confier sur une simple page d’explications.

Et faire un descriptif bref qui vous permettra de définir le contexte d’intervention, d’avoir une vision globale, le périmètre global. Il faut évaluer les compétences techniques nécessaires, sa capacité à conseiller, concevoir, créer, exécuter.

Doit-il travailler en équipe ou seul ?

Les outils qu’il doit utiliser, éventuellement le lieu de travail : sur place, à distance, mixte.

Les livrables et la forme des livrables, et vérifier qui va récupérer son livrable pour être intégré,

Lister des exemples de réalisation s’ils existent,

Préciser les aller retours, éventuellement préciser les tâches unitaires pour clarifier les futurs échanges,

Tangram_Le-Contact-Moderne_Ou_1600_984.jpg#asset:2148

Le budget ou TJM que vous envisagez.

Le processus de validation.

Le planning et vos disponibilités, combien de projets qui glissent ? avec des congés qui ne correspondent pas à ceux du freelance.

Prévoir des points projets réguliers et des outils de suivi (Trello, Asana, Notion, Slack, Mail,

Des outils de partage de documents (il est souvent très difficile d’accéder à un espace partagé dans une grande société)

Tout ceci vous permettra de voir déjà si un freelance peut faire ce projet ou s’il faut une équipe de freelances avec plusieurs ressources (exemple UX Designer + UI designer + intégrateur front-end) ce qui est souvent une bonne solution pour avoir à service cohérent et sur mesure.

Il peut se transformer en cahier des charges.

Vous allez collaborer avec une personnalité ou un groupe de personnalités, ils seront responsables en nom propre, donc plus impliqué qu’un service de marque ou de société. Ils sont directement responsables de votre satisfaction.