Où trouver son collaborateur web freelance ? 2/3

Le nombre des freelances sur les plateformes peuvent largement dépasser 230 000.


pictos pictos pictos pictos pictos

Sur Internet bien sûr ;-)

Nous parlerons de consultants web freelances qui assurent la responsabilité de chef de projet, d’UX designer, de web-designer, de développeur front-end, de référenceur, de rédacteur en charge de réalisé une charte ergonomique, une charte graphique et éditoriale, de développer un site sous Wordpress ou Drupal, d’optimiser une landing page, de mettre en pklace une campagne Adwords…

Il existe un grand nombre de plateformes digitales qui vous permettent de récupérer des noms et adresses (Malt, Fiverr, Creads, Upwork, La crème de la crème…) et bientôt Linkedin (une nouvelle offre est en développement pour septembre) qui sont généralistes (marketing, créatif, UX, développeur, rédacteur, community manager, content manager…), d’autres spécialisés sur des métiers créatifs, marketing digital, développement, data, UX designer (99designs, StartUX, France republik, LeHibou, Acracy … ).

Le nombre des freelances en base peut dépasser 230 000.

C’est la sur enchère des nombres, de la vitesse, des prix, des métiers. L’algorithme est roi, tout est basé sur des faits et comptabilisé. C’est le règne digital, du « matching » et des bases de données. Vous cherchez un service : il est en rayon sur une étagère. Il n’y a plus qu’à se servir.

Il y a aussi des agents, surtout, pour les métiers créatifs (DA, graphiste, rédacteur, motion designer, illustrateur, vidéaste ou les collectifs de freelances (Digital Village, Cosme, collectif 29, lookoom…)

À ce jour le freelance est utilisé sous toutes ses formes. Directement par une marque, à travers une agence ou une ESN,…

Pour chaque professionnel il faut étudier...

le CV, le parcours professionnel, le book pour le créatif, les références en ligne pour le développeur si c’est possible, les études de cas pour l’ UX, les exemples de recommandations pour le consultant et l’AMOA, l’architecte de contenus.

Essayer de voir sa capacité à travailler en équipe, comprendre à partir de quel brief il démarre son travail et quels sont leurs livrables. Ne pas hésiter à vérifier auprès du collaborateur suivant dans la chaine de valeur si c’est bien ce qu’il attend. Se retrouver avec des livrables non exploitables est particulièrement mal venu.

Toutes ces spécialités sont complexes et évolutives, de plus en fonction de leurs expériences chacun peut avoir une façon propre de travailler et de formaliser sa production, tout n’est pas normalisé dans le web.

Tangram_Le-Contact-Moderne_Ou2_1600_984.jpg#asset:2157

Il y a aussi Le Contact Moderne :-)

Cela fait plus de 20 ans que j’accompagne mes clients et que je cherche, j’assemble et coordonne des freelances pour réaliser des projets dans la communication digitale (Identité de marque, plan de communication digital, site web, réseaux sociaux…) des petites équipes de 2 à 6 professionnels du web.

J’ai monté et tissé patiemment mon réseau de freelances et des équipes créatifs/développeurs.

Cela me permet de les connaitre et de les suivre sur plusieurs périodes de leurs vies (certains ont changé de statut plusieurs fois ; salarié - freelance - salarié - chômeur - freelance )

Tous ont évolué dans leur métier.

Il n’y a pas de hiérarchie, ce sont des compétences qui transmettent et ajustent leurs conseils et livrables de professionnel à professionnel pour aller jusqu’au bout du projet.

Une équipe qui fait cause commune avec son commanditaire.

J’en parlerai plus tard.